La Libre Circulation

La Libre Circulation Entre la France et l’Algérie

La libre circulation des anciens harkis et de leurs familles entre la France et L’Algérie est une question toute aussi centrale que la question de la Reconnaissance. Elle est cependant plus délicate à traiter car l’entrée et le séjour Dans un État relèvent du droit souverain de l’État concerné.

Les accords d’Évian prévoyaient la libre circulation entre la France et L’Algérie pour les ressortissants des deux pays. Cependant, près de 56 ans après Leur signature, force est de constater que certains anciens harkis et leurs familles Sont confrontés à des difficultés pour se rendre en Algérie où beaucoup ont Encore de la famille.

Certaines associations souhaitent que la libre circulation des anciens harkis et de leurs familles fasse l’objet d’une clause particulière dans le projet de traité d’amitié franco-algérien. En effet, tant que la question de la liberté de circulation ne sera pas évoquée conjointement par les autorités françaises et algériennes, les attentes des associations de harkis ne seront pas apaisées.

Il faut espérer que, de part et d’autre de la Méditerranée, les nouvelles générations s’emploieront à apaiser des ressentiments encore vivaces, et à entrouvrir des perspectives de réconciliation durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *